Recrutements

Le LIRIC offre un espace et un environnement de recherche unique autour des pathologies inflammatoires. Nos équipes accueillent scientifiques, médecins, pharmaciens, étudiants, industriels et innovateurs dans une structure très ouverte, qui favorise la créativité, favorise l'innovation et laisse s'exprimer tous les talents.
Vous trouverez ici nos offres de thèse, de stages ou d'emplois.
Si vous voulez vous joindre à nous, n'hésitez pas à nous contacter.

Offre de Mobilité - assistant.e ingénieur.e

Le LIRIC recherche un.e assisant.e ingénieur.e Inserm en mobilité

profil du poste à pourvoir

insermmobiliteitumr995assistantingenieur.pdf

Sujet de Master 2 proposé dans l'équipe Gower (1)

Etude de l’interaction microbiote/xénobiotique dans le développement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : exemple de la mycotoxine Déoxynivalenol.

Tuteur : Cécile Vignal – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

description du projet :
La mycotoxine Déoxynivalenol (DON), produite par les champignons de type Fusarium, est un contaminant retrouvé dans les produits céréaliers partout dans le monde. DON cause de nombreux effets toxiques en termes de croissance, réponse immune, reproduction ou développement. Au niveau intestinal, DON affecte des fonctions immunes clés qui pourraient conduire au développement de la maladie de Crohn (MC).
L’objectif de ce projet est d’étudier le lien entre l’exposition au DON et la maladie de Crohn. Il est basé sur l’hypothèse qu’un défaut de détoxification de DON, faisant intervenir la flore intestinale et les enzymes endogènes, pourrait conduire à une susceptibilité accrue au DON chez ces patients.
Des urines, du sang, des selles et des biopsies de patients atteints de MC et de patients contrôles seront collectés et les niveaux de DON et de ses métabolites y seront quantifiés. Des biopsies coliques seront incubées en présence de DON et une analyse transcriptomique sera effectuée afin d’établir le profil d’expression génique de la muqueuse colique des patients atteints ou non de MC en réponse au DON. En perspective de ce travail, une étude sur souris à flore humanisée sera réalisée et les effets d’une intoxication par DON sur le microbiote intestinal et la réponse immune seront analysés. Ce projet permettra de mieux comprendre l’impact de la contamination alimentaire par DON chez des individus sains et vulnérables tels que les patients atteints de maladie de Crohn.

Sujet de Master 2 proposé dans l'équipe Gower (2)

Effets d’une exposition périnatale aux nanoparticules sur la santé intestinale chez la souris

Tuteur : Cécile Vignal – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

description du projet : Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont des pathologies multifactorielles qui se caractérisent par une inflammation d’une partie de la paroi du tube digestif. L’origine de ces pathologies est mal connue. On suppose aujourd’hui qu’elles résultent d’une anomalie de la réponse immunitaire de l’intestin survenant chez des individus génétiquement prédisposés. De nombreux gènes de susceptibilité pour ces maladies ont été identifiés mais ils ne permettent d’expliquer qu’une fraction mineure de leur développement. En revanche, de plus en plus d’arguments soulignent l’importance des facteurs environnementaux dans leur survenue. Notre équipe s’intéresse à la notion d’origine développementale de ces maladies et en particulier la période critique que constitue la vie embryonnaire. Notre projet consiste en l’étude des effets d’une exposition de la souris gestante aux nanoparticules sur la santé intestinale du petit de sa naissance à l’âge adulte. Les effets seront évalués sur des marqueurs histologiques, moléculaires et fonctionnels.
Ce projet permettra de mieux comprendre l’impact d’une exposition périnatale aux facteurs environnementaux sur la survenue à l’âge adulte d’une maladie chronique ainsi que la fenêtre d’opportunité qu’offre cette période pour la prévention.

Sujet de Master 2 proposé dans l'équipe Gower (3)

Etude des altérations de la défense contre les infections pulmonaires suite à l’exposition aux particules de l’air

Tuteur : Mathilde Body-Malapel (LIRIC-U995)– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Muriel Pichavant (CIIL) - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

description du projet : L’exposition à la pollution atmosphérique a été montrée comme augmentant les risques d’infections respiratoires mais les mécanismes ne sont pas connus. Le but de ce projet est d’étudier les effets de l’inhalation de particules de l’air sur la défense de l’hôte contre 2 types d’infections respiratoires : les infections par Streptococcus pneumoniae et par Haemophilus influenzae non typable.
Des souris seront exposées en chambre d’inhalation à des particules de l’air à des taux similaires à ceux rencontrés en cas de pic de pollution atmosphérique. Les phases d’exposition aux particules atmosphériques se feront soit en amont, soit pendant la phase de développement des infections. L’impact de l’inhalation des particules de l’air sur la défense contre les infections respiratoires sera déterminé sur les taux de survie, les taux bactériens pulmonaires, le recrutement de cellules immunitaires et l’expression de cytokines au niveau pulmonaire. Des cibles mécanistiques seront identifiées par cytométrie en flux et microarray, et ces pistes seront étudiées à l’aide de souris spécifiquement invalidées pour la cible ou de molécules modulatrices de cette cible.
Ce projet devrait permettre de mieux comprendre comment la pollution atmosphérique altère la réponse immunitaire contre les infections pulmonaires et de proposer d’éventuelles pistes thérapeutiques.

Sujet de Master 2 proposé dans l'équipe Gower (4)

Importance de la réaction de sevrage dans la programmation pathologique de la susceptibilité aux additifs alimentaires.

Tuteur : Mathilde Body-Malapel (LIRIC-U995)– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

description du projet :La réaction de sevrage a lieu entre le 14ième et le 28ième jour de vie chez la souris en réponse à la diversification de l’alimentation. Il se produit alors un boost inflammatoire au niveau de l’iléon, et l’absence de cette réaction provoque à l’âge adulte une susceptibilité aux modèles expérimentaux d’inflammation intestinale. D’autre part, certains additifs alimentaires sont soupçonnés de favoriser le développement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique), car leur ingestion provoque une inflammation intestinale de bas grade.
Notre hypothèse est que les sujets rendus susceptibles à l’inflammation intestinale par un défaut de réaction de sevrage vont présenter une hypersensibilité aux additifs alimentaires.
L’effet de l’intoxication de l’alimentation par des additifs alimentaires sera comparé à l’âge adulte entre des souris ayant développé une réaction de sevrage normale et des souris chez lesquelles la réaction de sevrage aura été inhibée. Les effets de l’intoxication alimentaire seront évalués sur des paramètres cliniques, histologiques, et moléculaires d’inflammation colique et iléale.
Ce projet permettra d’apporter un lien entre la programmation pathologique périnatale et les facteurs de risque environnementaux et donc de mieux comprendre les conditions dans lesquelles les additifs alimentaires entrainent le développement de symptômes digestifs.

Sujet de thèse proposé dans l'équipe Gower (1)

Impacts d'un contaminant alimentaire sur le microbiote et l'homéostasie intestinale chez l'homme

responsable : Cécile VIGNAL / Ariane LEROYER

courriel : cecile.vignal2_AT_univ-lille.fr

 

description du projet :
La mycotoxine Déoxynivalenol (DON), produite par les champignons de type Fusarium, est un contaminant retrouvé dans les produits céréaliers partout dans le monde. DON cause de nombreux effets toxiques en termes de croissance, réponse immune, reproduction ou développement. Au niveau intestinal, DON affecte des fonctions immunes clés qui pourraient conduire au développement de pathologies intestinales. Le lien chez l’homme entre l’exposition à DON et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) représente le but principal de ce projet. En effet, les différents acteurs de la physiopathologie des MICI restent mal décrits. Nous émettons l’hypothèse qu’un défaut de détoxification de DON, faisant intervenir la flore intestinale et les enzymes endogènes, pourrait conduire à une susceptibilité accrue au DON chez les patients atteints de MICI. Les objectifs de ce projet sont de comparer chez des personnes saines et des personnes atteintes de MICI : 1) la cartographie de l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’excrétion du DON, 2) la détoxification de DON par le tube digestif et les conséquences d’une exposition au DON en, terme d’homéostasie intestinale 3) les effets de DON sur la composition du microbiote intestinal ainsi que l’effet réciproque de la flore intestinale sur le métabolisme de DON in vitro. L’étude des conséquences d’une exposition orale subchronique à DON chez des souris gnotobiotiques colonisées par une flore provenant de personnes saines ou de patients atteints de MICI composera le quatrième objectif de ce projet.

mots-clés : contaminant alimentaire, microbiote intestinal, immunité, homéostasie intestinale

compétences souhaitées : rigueur, travail en équipe, motivation