Objectifs : comprendre, diagnostiquer et guérir les pathologies inflammatoires

Fondé sur l'expertise marquée de ses premières équipes dans les Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin, le LIRIC développe aujourd'hui une approche scientifique globale de l'inflammation, qui s'étend à la mucoviscidose, à la Sclérose en Plaques (SEP), aux sclérodermies, aux réponses immunitaires, aux transplantations, etc. Grâce à une approche pluridisciplinaire quasi-unique au monde, le LIRIC vise 3 objectifs majeurs.

L'identification des causes nutritionnelles, environnementales, immunologiques et bactériologiques des phénomènes inflammatoires pathologiques et le développement de nouveaux modèles animaux expérimentaux

Modèles animaux

Si l'étiologie de la plupart des maladies inflammatoires chroniques n'est pas connue aujourd'hui, on sait que leur déclenchement est dû à la conjugaison de plusieurs facteurs génétiques et environnementaux. Le LIRIC développe plusieurs programmes de recherche in vitro et in vivo ciblés, pour comprendre le rôle dans ces processus de l'environnement, de la flore intestinale (Candida Albicans), de l'alimentation, de certains antigènes, des produits de glycation avancés (AGE) et des polluants.

 

La découverte de biomarqueurs précoces des pathologies inflammatoires et de leur progression

Vue contrastée en couleur au microscope

Nos objectifs sont d'identifier des biomarqueurs prédictifs du déclenchement et de la progression des maladies inflammatoires : micro-organismes (E. coli, levures, Candida, etc.), récepteurs nucléaires, (PPARs, LRH, etc.), nutrition (RAGE, anticorps anti-RAGE), mucines, signatures moléculaires des lymphocytes B/T, etc.

 

Schéma

Le développement de nouveaux traitements : molécules chimiques, thérapies cellulaires, immunothérapies ou nanotechnologies

Sur la base des projets de recherche fondamentale menés par nos équipes en immunologie, mycologie, parasitologie et nutrition, lle LIRIC conçoit de nouveaux agents thérapeutiques de la modélisation moléculaire à leur évaluation.. Ces efforts mènent à la mise en place d'essais cliniques sur des sujets sains et des patients au sein des Centres d'Investigation Clinique.

Quatre axes ont été définis :

  • Le développement de nouvelles molécules pour des cibles thérapeutiques de l'inflammation, de la fibrose, de la douleur, etc.
  • La mise au point de thérapies cellulaires ciblées
  • L'exploration de l'immunothérapie ciblée (enzyme P28GST)
  • Le développement de nouvelles formes galéniques, spécifiquement adaptées aux MICI, y compris les nanoparticules, afin d'améliorer les effets thérapeutiques et l'administration des molécules