Récepteur nucléaire et homéostasie intestinale

Responsable : Benjamin Bertin

Equipe : Maladies Digestives inflammatoires : physiopathologie et développement de nouvelles cibles thérapeutiques

La physiopathologie des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), maladie de Crohn (MC) et rectocolite hémorragique (RCH), est multifactorielle faisant intervenir des facteurs génétiques, environnementaux, microbiens et immunologiques. L’une des hypothèses les plus communément admise pour expliquer l’origine des MICI est la rupture d’un équilibre essentiel au niveau de l’intestin : la tolérance orale. Selon cette hypothèse, l’organisme réagit de manière anormale et incontrôlée contre les antigènes de la lumière intestinale qui sont habituellement « invisibles » pour le système immunitaire.

De nombreux travaux, dont ceux du laboratoire, ont permis de révéler le rôle essentiel d’une famille de facteurs de transcription, les récepteurs nucléaires, dans la régulation de cette homéostasie intestinale. Le but de nos travaux de recherche est de caractériser le rôle de certains de ces récepteurs nucléaires et de leurs ligands (PPARg, Peroxisome Proliferator Activated Receptor gamma ; LRH-1, Liver Receptor Homolog-1), en conditions normales et pathologiques (inflammatoires et/ou métaboliques), avec un intérêt particulier pour la cellule épithéliale intestinale. La description des événements cellulaires et moléculaires à l’origine de dysfonctionnements de la physiologie intestinale ouvre la perspective d’identifier de nouvelles approches thérapeutiques dans le domaine des MICI, des maladies métaboliques ou encore du cancer.

Publications

Louvet A, Labreuche J, Artru F, et al. Main drivers of outcome differ between short term and long term in severe alcoholic hepatitis: A prospective study. Hepatology 2017;66:1464-1473.

Guerbau L, Gerard R, Duveau N, et al. Patients with Crohn's Disease with High Body Mass Index Present More Frequent and Rapid Loss of Response to Infliximab. Inflamm Bowel Dis 2017;23:1853-1859.

Fumery M, Speca S, Langlois A, et al. Peroxisome proliferator-activated receptor gamma (PPARgamma) regulates lactase expression and activity in the gut. EMBO Mol Med 2017;9:1471-1481.

Speca S, Rousseaux C, Dubuquoy C, et al. Novel PPARgamma Modulator GED-0507-34 Levo Ameliorates Inflammation-driven Intestinal Fibrosis. Inflamm Bowel Dis 2016;22:279-92.

Driss V, El Nady M, Delbeke M, et al. The schistosome glutathione S-transferase P28GST, a unique helminth protein, prevents intestinal inflammation in experimental colitis through a Th2-type response with mucosal eosinophils. Mucosal Immunol